C'est le passé et le présent qui se mélangent pour former la passionnante histoire culturelle de notre antique cité, tournée irrémédiablement vers l'avenir…
Ces "billets", pour amoureux d'Anduze, n'en sont que quelques modestes reflets.

28 juillet 2014

Le Festival de la Céramique d'Anduze

Après la courte pause d'une année voici le retour, dans le cadre enchanteur du parc des Cordeliers rénové, du Festival de la Céramique organisé de main de maître par l'association Planète Terre et sa dynamique présidente Eliane Atger. 
Il ne fait aucun doute que ce rendez-vous annuel du mois d'août est devenu au fil des ans la plus importante manifestation culturelle locale contribuant au rayonnement national et international de la ville d'Anduze. D'autant plus que notre cité, déjà réputée depuis longtemps pour sa tradition potière, abrite aujourd'hui un bon nombre de professionnels exerçant les arts de la terre. Aussi la municipalité ne peut que se réjouir de l'existence de cette fête de la céramique et souhaiter la pérennisation définitive de ce grand festival qui véhicule depuis des années une image particulièrement valorisante d'un secteur d'activités artistiques, artisanales et économiques essentiel de notre territoire.
Si Planète Terre " met en scène les arts de la terre comme un spectacle vivant dont les exposants et les visiteurs sont les acteurs " il n'en demeure pas moins que le succès de cette entreprise est dû avant tout à l'investissement d'une équipe formidable de bénévoles sans qui rien ne serait possible. Des femmes et des hommes, jeunes et moins jeunes animés de la même déterminante passion, qui sont, à l'instar de certaines œuvres exposées au parc et si je peux me permettre, de véritables " durs à cuire " ! Un groupe volontaire et solidaire qui nous surprend à chaque édition par la qualité de son action mais aussi par sa créativité, nous réservant ainsi pendant la durée du festival d'étonnants événements inédits et exceptionnels. Tout cela dans un esprit convivial et bon enfant qui rend accessible à tous, petits et grands, le riche patrimoine des arts de la terre dans sa diversité, qu'il soit ancien, traditionnel ou résolument contemporain. C'est assurément la plus grande force de cette solide association qui mérite sans contestation notre reconnaissance et notre soutien…

6 juillet 2014

Kanel Brosi à Anduze…

Photo Gaussent  ©
La ville d'Anduze est heureuse et honorée qu'une artiste de la qualité  de Kanel Brosi ait choisi la Porte des Cévennes pour s'installer, démontrant ainsi une fois de plus, et avec d'autres, que notre cité n'est pas simplement une enclave repliée sur elle-même mais bien une porte culturelle largement ouverte à tous les créateurs motivés, quels que soient leurs domaines.
La diversité de notre environnement naturel et bâti, exceptionnelle, peut être une source d'inspiration inépuisable pour celui qui sait voir. Par exemple l'écrin de notre belle salle voûtée du XVIII ème siècle est bien le minimum que pouvait offrir la municipalité pour accueillir cette magnifique exposition. Un lieu devenu pour l'occasion un véritable temple païen pour recevoir des œuvres élevées, pour certaines, au rang de divinités et dont les gestes inachevés participent du mystère de leurs existences.
Mystère de dame Nature d'abord avec des bois de toutes sortes et de toutes formes façonnés selon des concepts énigmatiques dépassant l'entendement humain, mais offerts généreusement aux rares artistes capables de découvrir dans ces objets extraordinaires les clés du processus créatif nécessaires à leurs exercices artistiques.
C'est la démarche de Kanel et elle nous emmène dans un univers étrange et fascinant où la communion entre la nature et la représentation humaine, qu'elle soit sensuelle ou volontairement hiératique, est exacerbée par sa sensibilité à fleur de bois et de terre… La réussite du mariage improbable mais pourtant parfait de ces deux matières est servie par une technique particulièrement bien maîtrisée et dont l'aspect fusionnel nous fait même douter de la place finale accordée à l'une ou l'autre dans chaque œuvre.
Même si quelques fois être artiste c'est aussi apprendre la patience plus qu'à son tour, je suis persuadé que cette première exposition officielle anduzienne lui permettra d'ouvrir d'autres portes que celle des Cévennes pour présenter son superbe travail au plus grand nombre. Et d'avance nous en sommes fiers !